Accident de tram

Fait divers et carte postale
dimanche 15 septembre 2013
par  Admin
popularité : 9%

Les cartes postales anciennes sont bien souvent utilisées pour illustrer des articles mais le texte écrit au dos, s’il existe, peut s’avérer très intéressant. On y trouve parfois des petites perles telle cette anecdote où l’on relate un fait divers qui a marqué les esprits de l’époque.

Carte postale - La Schlucht

Le texte au dos de la carte postale.

Gérardmer, le 20 juillet

Mes chers parents,

Je suis très surpris de votre grand silence, n’ayant reçu aucune nouvelle de vous depuis mon départ de Bruion. Sans doute les travaux en sont la cause et peut-être m’attendiez-vous ainsi que je l’avais laissé espérer peu de temps après mon retour ici. La liquidation dure beaucoup plus longtemps que nous le croyions et sera vraisemblablement terminée que vers le 25 ou 28 courant. - Je reçois à l’instant une lettre d’Albert qui me donne quelques détails sur ses nouvelles occupations - Baron est venu me voir Dimanche dernier et nous sommes reparti le soir jusqu’à la Schlucht et je suis allé le reconduire par le Berenbach. Je suis redescendu à la Schlucht assez tôt pour ne pas recevoir sur le dos un formidable orage. Vous avez dû savoir par les journaux l’accident qui s’est produit entre les Schlucht et le Hohneck, l’on compte 6 morts et une cinquantaine de blessés.
Tante et grand père sont encore à Bruion, je crois et j’espère que vous avez terminé la fauchaison. Avez-vous pris vos dispositions pour faire couper les récoltes à la moissonneuse […] ? Sinon, faites-le dès à présent.
J’espère que papa digère beaucoup mieux à présent
Comment va cousin et que se passe-t-il à Arers.
J’attends ces jours-ci une longue lettre où vous me donnerez tous ces détails.
Embrassements

Carte postale - verso

Commentaires :
L’image est judicieusement choisie car elle montre à la fois le lieu d’où écrit le narrateur (le tunnel taillé dans la roche non loin du col de la Schlucht est le lieu le plus emblématique de la Schlucht) et le tram dont il relate l’accident.

Cet accident était tout récent pour l’auteur (moins d’une semaine avant la rédaction de la carte postale), soit le 14 juillet 1923. Le nombre de victimes indiqué par l’auteur de la carte semble exagéré car les sources indiquent plutôt 4 morts et une trentaine de blessés.

Article paru le 15 Juillet 1923 dans LE TEMPS
Image du Blog bussang.centerblog.net
Source : bussang.centerblog.net sur centerblog.


Voir également l’article de Wikipédia :
« Le 14 juillet 1923, survient un accident jugé très grave à l’époque, qui fit deux ou quatre morts (les sources divergent). Deux automotrices se télescopent entre le Hohneck et la Schlucht. Pour une raison inconnue, la voiture qui venait d’arriver au point terminus de la voie, au Hohneck, se met soudain à reculer, sa soixantaine de voyageurs étant encore à bord. Or 800 m plus bas, montait une seconde voiture. Le conducteur de cette voiture, M. Gille, sonna l’alarme, stoppa et demanda à ses voyageurs de descendre. Accrochées l’une à l’autre, les deux voitures dérivèrent sur 1300 m et finirent par quitter les rails dans une courbe. Côté talus et non côté ravin… Bilan : plusieurs morts, une trentaine de blessés et deux automotrices complètement détruites. »


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

1er janvier 2011 - Premier janvier

Le premier janvier 1900, un nouveau Code civil remplace le Code Napoléon dans les deux (...)

1er avril 2010 - Jours fériés en Alsace

Depuis le 1er avril 1892 -sous régime allemand- l’Alsace bénéficie de deux jours fériés (...)

30 décembre 2009 - Création des départements

Il y a 220 ans, le 30 décembre 1789, l’Assemblée Nationale ratifiait le tracé des deux départements (...)

1er février 2009 - Louis XIV en Alsace

Le 30 janvier 1685, un arrêté du Conseil d’État interdit l’usage de l’allemand pour les documents (...)

2 janvier 2009 - Changement de calendrier

1806 : un premier janvier particulier : la France -sous Napoléon 1er- revient au calendrier (...)